FEGUIFOOT / CAF / APRÈS LE REJET DE SA CANDIDATURE ANTONIO TROUVE UN COUPABLE PARFAIT : OMARI CONSTANT L’INTÉRIMAIRE

 Le président de la fédération, Antonio Souare a complètement perdu la tête après le coup de pied reçu aux fesses par la commission de gouvernance qui a invalidé sa candidature, sur la base d’éléments probants relatifs à sa participation active dans les jeux de hasard,interdits aux dirigeants sportifs, ( Guinée Games et Lonagui sau ) se fondant sur l’article 26 du code d’éthique de la fifa.
Quelle plus-value il peut avoir en pointant un doigt accusateur sur le président intérimaire de la caf, le congolais Omari Selemani Constant comme responsable de ses malheurs ? Qu’est ce qu’il est gonflé ce mégalomane Antonio qui se donne autant d’importance au point qu’une aile de la caf ait manipulé ( corrompu) selon ses dires dans la presse, la commission de gouvernance pour invalider sa candidature ? Implicitement Antonio accuse cette commission très bien appréciée de tous, de corrompue,de manipuler, de téléguider et de partiale. Selon les informations disponibles, au vu des pièces falsifiées dont parle en partie Antonio sur des dates de cession, 31 septembre 2016, qui n’a jamais existé, le mois de septembre se terminant le 30, une plainte devrait être portée devant qui de droit contre Souare pour des accusations fantaisistes et fallacieuses portées contre la commission de gouvernance et surtout pour faux,usage de faux en écriture,falsifications… Ce qui va simplifier les choses dans la mesure où Antonio prendrait la *PERPET*( bannissement définitif ).
 Tous les guinéens ont écouté en fin février 2017 Antonio,devant un parterre de supporteurs membres statutaires corrompus,venus chercher leur promesse de 100 € a Yorokoguia, l’académie du nouveau président de la fédération   « élu« la veille, en échange de leur vote de 2017 qu’il aurait *baille*sa société de paris sportifs Guinée Games a *ses partenaires anglais*. Les 1ers documents ont été falsifiés dans ce sens, même si en réalité Souare n’a pas bougé d’un iota des jeux et de Guinée Games.
Dernièrement,de nouvelles pièces ont été fabriquées et produites devant la commission de gouvernance pour tromper sa vigilance. Et cette fois-ci Antonio déclare avoir vendu Guinée Games à son cambiste Latif Diallo qui, en faite n’est qu’un prête-nom. LATIF Diallo n’est qu’un changeur de devises qui transforme les recettes de la semaine, reçues tous les lundis de Guinée Games en devises étrangères faciles à garder dans les coffres personnels du patron-propriétaire-gérant de la boîte Antonio Souare. Une fois que ces documents falsifiés, reçus du faussaire Antonio par la commission de gouvernance sont remis à qui de droit, les mesures appropriées pourront être prises par ce dernier. Et le tricheur candidat recalé, Antonio Souare sera mis définitivement hors d’état de nuire. Ce qui sera salutaire pour tous les défenseurs du bon droit et les victimes collatérales de la crapule Mamadou Antonio Souare dont la candidature aux prochaines élections de la fédération sera aussi IRRECEVABLE.
 SACRÉ ANTONIO !
Cliquez pour lire les articles de presse sur le sujet
   
 Assy Bah

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*