FÉDÉRATION GUINÉENNE DE FOOTBALL: ANTONIO A DOUALA AVEC UN BÉRET ROUGE COMME SON GARDE DU CORPS

Le *gouverner autrement*du Professeur Alpha Condé ne fait ni chaud,ni froid au président de la fédération Antonio Souare. Que le Chef de l’Etat veuille désormais s’attaquer à la moralisation de tous les compartiments de l’administration placés sous son autorité avec une nouvelle gouvernance, Antonio n’en a cure. Il s’en moque hélas royalement. Comme s’il descendait d’une autre planète. Non content de se pavaner dans Conakry avec 2 cortèges dont l’un pour son fils Soufiane Souare de Guinee Games et l’autre pour lui même,composés d’une dizaine de policiers et de gendarmes, et pourtant par décret présidentiel le Chef de l’état avait mis fin à l’utilisation de ces cortèges par toute personne non autorisée; Ni Antonio, ni son fils Soufiane ne font partie de la liste réduite des personnalités autorisées à bénéficier de ce privilège, ils s’en adonnent quand même à cœur joie, narguant à leur passage les citoyens hébétés qui les voient déambuler dans les rues du pays avec des cortèges mieux garnis que ceux du président de l’assemblée, du ministre de la défense ou celui de la sécurité. Antonio Souare,finalement qui se croit au dessus de nos lois sans qu’on ne sache pourquoi,se fait protéger actuellement pendant son séjour de Douala pour le CHAN par un béret rouge du nom de Sallian Conte ( voir le béret rouge au stade de Limbe, habillé en civile, garde du corps d’Antonio,à droite sur la photo ci-dessous ). Si Antonio est un citoyen extraordinaire, au dessus des lois républicaines qu’on le sache, à défaut il doit être rappelé à l’ordre avec tous ceux qui sont ses complices dans la hiérarchie militaire et policière surtout que dernièrement nous avons lu dans les médias qu’il avait offert une grosse cylindrée à un G…haut gradé de l’armée et un autre haut gradé de la police judiciaire qui,lui a bénéficié d’un chèque de 200 millions de nos francs. L’opinion pense que toutes ces *gratifications*constituent des cadeaux empoisonnés pour bénéficier de protection dont il n’a pas le droit. La preuve. Le GOUVERNER AUTREMENT voudrait que l’on regarde du côté de ce monsieur Antonio, toujours empêtré dans des combines,des affaires louches, qui se croit hors la loi. Ce sont de mauvais signaux qu’Antonio donne à l’opinion, ce qui peut négativement impacter la farouche détermination du Président de la République dans sa volonté ardente de gouverner autrement. C’est pourquoi il est temps et grand temps de l’arrêter dans ce vagabondage mégalomaniaque dont il se sert en tout temps et à tout moment pour pratiquer des trafics d’influence qui nuisent généralement à ces concitoyens impuissants face à cette supercherie.
  Qui pour arrêter le chef de gang et narco-trafiquant Mamadou Antonio Souare ?

      Lanfia Konate

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*