Antonio Souaré complote pour faire suspendre la Guinée: Il accuse le chef de l’Etat d’ingérence

 Au sortir d’une audience avec le Premier Magistrat guinéen,selon l’entourage du président sortant de la fédération Antonio Souare,ce dernier sentant le roussi relativement à son inéligibilité jete son dévolu sur une possibilité de suspension de la Guinée.L’extérieur est mis à contribution à coup de billet vert ( corruption )pour insinuer une immixtion des pouvoirs publiques dans les affaires de la fédération.Quel machiavélisme de la part d’un président de fédération périmé dont les actes délictueux de violations des lois sportives uniquement l’ont écarté de la compétition.Antonio a reconnu pour son cynisme froid,mais de la a œuvrer pour qu’on suspende la Guinée à tort c’est simplement extraordinaire.Le Prg les a simplement réunis pour prôner le fair-play entre les candidats,aplanir les gueguerres entre supporters des 2 camps en vu d’élections apaisées.De quelle ingérence Antonio peut il prétendre y voir dans la démarche du Père de la nation ? Seul les faiblards sans arguments peuvent se comporter ainsi.Heureusement que le président sortant de la fédération est en fin de mandat depuis le 28 février et que concernant Antonio Souare aucune cabale ne passera à la fífa ou il n’a aucun poids contre la Guinée.
 La nouvelle politique du faussaire Antonio Souare ne marchera pas.APRÈS MOI LE DÉLUGE NE PASSE PAS.Ce sont les lois du sport,elles seules qui ont mis le grappin sur lui conformément aux textes réglementaires.
  En témoignent ces nouvelles plaintes de l’ancien président Salifou Super V contre Mamadou Antonio Souare devant la commission d’éthique de la fédération que nous venons de recevoir et reproduisons à votre attention,à lire ci-dessous.
           Assy Bah

                  Monsieur le président 
             Messieurs les membres de la commission d’éthique de la fédération 

Objet : Plainte contre certains membres statutaires 
Pour violations de l’article 19 du code d’éthique :
Conflit d’intérêts et Mamadou Antonio Souare 

Pour violation de l’article 18,Devoir de coopération 
Du code d’éthique de la fífa 
Messieurs
 En vertu des articles 17 ( Devoir de signalement )58 ( Droit au dépôt de plainte )et 18 ( Devoir de coopération ) je viens très respectueusement porter plainte contre :
1-   Mamadou Antonio Souare,pour la violation de l’article 18 : DEVOIR DE COOPÉRATION qui dispose 1 # Les personnes auxquelles s’applique le présent code doivent aider et coopérer totalement, de bonne foi et à tout moment avec la commission d’éthique, qu’elles soient impliquées en qualité de partie, témoin ou autre rôle dans une affaire donnée. Cela implique entre autres de se conformer entièrement aux demandes de la commission d’éthique, notamment celles visant à clarifier les faits, fournir un témoignage oral ou écrit, soumettre des informations, documents ou tout autre matériel et révéler des détails relatifs aux revenus et aux finances, si la commission d’éthique l’estime nécessaire….et suivant 2,3,4,5,6,.#
Il se trouve que depuis plus de 10 jours mes 3 plaintes destinées à vous contre le président de la fédération Antonio Souare sont retenues sans aucune raison valable par ce dernier qui se refuse de vous les transmettre. Djoma tv le confirmera jeudi dernier en citant M Tham Camara comme source.
Messieurs les membres de la commission d’éthique, l’article 58 du code fífa : DROIT AU DÉPÔT DE PLAINTE, dispose : # Toute personne peut déposer une plainte AU PRES DU SECRÉTARIAT DE LA CHAMBRE D’INSTRUCTION au sujet d’infractions potentielles aux dispositions du présent code. La plainte doit être déposée par écrit et assortie de preuves disponibles. Le secrétariat informe le président de la plainte déposée et agit selon ses instructions.# Sur le fondement pertinent de cet article les courriers, plaintes  concernant la commission d’éthique n’ont rien à voir avec le secrétariat central de la fédération, encore moins le président de l’institution. La commission d’éthique ne relève pas du comité exécutif. La commission d’éthique ne relève pas du président de la fédération. La commission d’éthique est indépendante et doit traiter tous les cas soumis à elle en toute confidentialité, surtout indépendamment de tiers y compris le président de la fédération et son comité exécutif. C’est par le refus de votre secrétaire Boubacar  2 Barry ( certainement par crainte de représailles) de les prendre que l’huissier les a signifiées au secrétariat central de la fédération.
Messieurs les membres de la commission, les différentes plaintes ont été déposées par voie d’huissier au secrétariat central de la fédération et les actes vous ont été transmis par voie électronique qui constitue un moyen de communication légal reconnu par les instances internationales.( Ex :a/ Mes plaintes à la fífa ayant abouties à des sanctions contre Mamadou Antonio Souare le 9 mars ont été déposées par voie électronique. b/ Les communications entre la fédération, la caf et la fífa se font par voie électronique. c/ La saisine d’Antonio de la caf pour protester contre la décision de rejet de sa candidature par la commission de gouvernance a été faite par voie électronique. Le comité exécutif l’a traitée en plénière et recommandé une audition de M Souaré. ) A travers ce qui est dit haut mes plaintes sont réputées reçues par votre commission qui a le devoir de les traiter conformément aux dispositions légales. Compte tenu de l’urgence qui s’y rattache ( candidatures aux élections du 31 avril ) je vous prie de les traiter avec célérité car elles consacreront davantage l’inéligibilité du potentiel candidat illégal Mamadou Antonio Souare s’il arrivait à faire preuve de déloyauté, article 15 : DEVOIR DE LOYAUTÉ et 25 : ABUS DE POUVOIR,en déposant une quelconque candidature à laquelle il n’a pas droit.Si par extraordinaire M Souare s’entêtait en postulant, veuillez considérez mes plaintes aussi dans les enquêtes d’habilitation que vous aurez à mener sur l’éventuel candidat inéligible Mamadou Antonio Souare avec lequel je sollicite d’avance une confrontation devant vous pour le confondre et démontrer avec des pièces imparables que sa supercherie ne passera pas et qu’il est INÉLIGIBLE au vu des dispositions légales en matière de football. Vous voudrez bien transmettre dans ce cas d’éventuelles incongruités, ma constitution de partie devant la commission électorale et la commission électorale de recours.
2- Monsieur le président, messieurs les membres de la commission, ma 2e plainte concerne des cas de conflit d’intérêts concernant certains EMPLOYÉS DE LA FÉDÉRATION ET DE MAMADOU ANTONIO SOUARE, cumulativement membres statutaires. Le fait que ces membres statutaires dont les noms ci-dessous relèvent de la fédération et vivent grâce aux salaires que leur donnent ces derniers, ne les met pas dans une position de neutralité ( art 14 et 13 du code d’éthique )de manière à trancher les questions inscrites à l’ordre du jour des assemblées ( élections notamment ) avec objectivité et intégrité. ILS DOIVENT SE RÉCUSER ou vous devez leur appliquer l’article 19 : CONFLIT D’INTÉRÊTS en leur interdisant la salle des 2 prochaines assemblées générales. Vous devez réclamer la liste du personnel de la fédération et celle des membres statutaires qui devraient être disponibles à J-3 pour faire l’état des lieux. Une enquête d’habilitation par auto-saisine est fondamentale à ce niveau. Si vous ne le faites pas, tout éventuel candidat malheureux qui serait amené à se plaindre devant les instances compétentes de cette anormalité verrait sa plainte aboutir et l’assemblée élective sera systématiquement annulée. D’autres sanctions pourraient intervenir. Pour ne pas en arriver à cette extrémité, vous devez agir comme vous l’avez si bien fait dans la sélection des membres des commissions électorale, électorale de recours, disciplinaire et de recours qui seront élus le 30 courant lors de l’assemblée extraordinaire.
Les membres statutaires employés et salariés, bénéficiant des ressources fédérales concernés à titre indicatif sans que la liste ne soit exhaustive sont :
1 – Ibrahima Sory Nimaga Bleu Bleu : flamme olympique : Il est l’administrateur du stade annexe;
2 – Ibrahima Mega Condé,vice-président de la ligue de Kankan,Directeur du centre technique de Nongo;
3 – Salifou Kansita Camara,vice-président de la ligue régionale de Kindia,Directeur adjoint du centre technique de Nongo;
4 – Mohamed Fofana Careca : employé de la ligue professionnelle;
5 – Koly Koivogui : Tembou de Boke ; Est employé du Horoya Ac ;
6 – Bah : ligue de faranah et membre de la ligue de football amateurs;
7 – Mamoudou Kourouma : secrétaire général de la ligue de football féminin ( salarié de la ligue;il ne représente aucun club );
7 – Sadialiou Diallo : employé salarié de la ligue pro ;
8 – Ousmane Berete Kunde : president du futsal : Département des compétitions de la fédération;
9 – Mamadouba Blaise Camara : président du beach soccer : chargé des accréditations,officier médias Syli A; etc …etc ..
Monsieur le président,messieurs les membres de la commission d’éthique,je sais compter sur vous dans le traitement diligent des différentes plaintes dans l’intérêt du football national.
Veuillez agréer l’expression de ma franche collaboration.                                                                      Conakry le 28 mars 2021

                                                                                Salifou Camara

                                                                           Ancien président Guineefoot

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*