FÉDÉRATION GUINEENNE DE FOOTBALL : ELECTIONS : KPC ABDIQUE ANTONIO JUBILE : LA FÉDÉRATION TRINQUE

Après la gueule de bois provoquée par le retrait inattendu et diversement interprété de la candidature de KPC,les esprits se remettent en place peu à peu, parce qu’il s’agit du pays qu’il faut sauver à tout prix. Déplacer le problème d’inegibilite par un quelconque retrait injustifié d’une candidature légale au profit d’une illégalité criarde ne résout pas le problème du football guinéen. Au contraire il le complique davantage. Il ne faut pas perdre de vue que le président sortant est à maints égards INÉLIGIBLE. Qu’il tente de défoncer une porte qui lui est hautement fermée avec une sécurité inviolable ne peut que l’enfoncer dans le trou béant dans lequel il se trouve déjà.
La sagesse africaine aurait voulu, tout comme le président de la fédération congolaise de football ( video ci-dessous )soupçonné simplement de violations du code d’éthique de la fífa, à travers une enquête ouverte sur lui par la commission d’éthique a été déclaré inéligible à la caf dont il était le président par intérim et à la fífa dont il était un des vice-présidents ,qu’Antonio Souare s’inspire de ce bel exemple d’homme d’honneur pour jeter l’éponge afin d’avoir une sortie honorable et éviter ainsi au pays d’être exposé à d’éventuels risques de suspension par la fífa. Les gymnastiques, les acrobaties, les stratagèmes, la corruption peuvent avoir pignon sur rue en Guinée, mais pas à l’étranger cette fois. Les légalistes veillent au grain. Antonio peut acheter toute la Guinée avec l’argent volé à la fédération et du contribuable guinéen, il ne pourra pas cette fois -ci échapper à la rigueur de la loi.
Que tous ceux qui s’agitent, se ruent sur la poche d’Antonio Souare dans un mercantilisme effréné, au nom d’un arrangement bricolé, contre-productif, nuisible au pays arrêtent de jouer cette comédie qui ne fait pas honneur à la Guinée. Cette Guinée qui ne mérite pas d’être sacrifiée pour des intérêts égoïstes, sordides.
Omari Constant, dans un langage diplomatique, sachant que sa candidature sera recalée à la fédération a opté pour une sortie honorable en déclarant publiquement qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession pour éviter une humiliation qui entacherait tous ses efforts de lutte pour le développement du football au sein du comité exécutif de la caf et du bureau du conseil de la fífa. On lui tire le chapeau.
Qui a dit que quand on manque d’initiatives, on n’a du mal à créer, il faut prendre et suivre les bons exemples ? ANTONIO SOUARE EST PRÉVENU.Ousmane Conte

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*