GUINEEFOOT : ELECTIONS : ANTONIO – BOUBATRY LA BATAILLE JUDICIAIRE EST ENGAGÉE

 Le candidat déclaré à la présidence de la fédération Aboubacar Touré alias BOUBATRY a jeté ses premiers missiles ce soir sur la fédération peu avant de s’envoler pour l’hexagone,retrouver son directeur de campagne Salifou Camara Super V pour préparer avec leurs avocats les attaques sur l’inegibilite de son adversaire têtu, Antonio Souare qui est irrecevable dans cette joute électorale. Ça va chauffer à Lausanne au siège du TAS où le dossier des candidatures va certainement atterrir.
Deux ( 2 ) plaintes sont déposées ce jour par voie d’huissier ( voir copie ) à la fédération à l’attention des présidents de la commission d’éthique et de la commission électorale pour attaquer la candidature jugée inadmissible au vu des articles pertinents des statuts de la FGF et de la FIFA.Il ressort des documents présentés que le président sortant Antonio Souare dont le mandat est expiré depuis le 28 février ne peut pas aller en compétition.Frappé qu’il est par une loi sportive imparable.
Conscient du danger que la candidature de Boubatry fait courir à sa réélection,surtout conscient du fait que ça se jouera plus sur le plan juridique qu’autre chose,nous avons appris qu’Antonio Souare a fait débarquer en renfort le plus corrompu des dirigeants africains Me Prospère Abega,l’avocat de Guinée Games,celui avec qui il s’est partagé les 2 millions de dollards de la fédération pour les loger dans les charges de *Frais d’avocats* dans la comptabilité fédérale.Une petite institution mendiante qui dépense plus que la Fífa dans les honoraires de conseils. Un argument trop léger dont le pot aux roses sera découvert bientôt.
 Comme une bouée de sauvetage,Abega n’as pas perdu de temps. A peine débarqué cet après-midi au siège de la fédération, il a sorti un faux jackpot de ses bagages en invoquant une imaginaire suspension de l’AS KALOUM pour recrutement par la fífa pour recaler la candidature de Boubatry Touré. Un club qui est membre statutaire de la fédération,qui vient de participer à l’assemblée extraordinaire;qui joue les compétitions africaines, qui joue le championnat de ligue 1,comment peut-on agiter le spectre de la fallacieuse et prétendue suspension de la fífa qui ne concernerait que le recrutement,pour tenter de *liquider* son sérieux candidat qui est parti pouf jeter son OPA sur la fédération ? Ce dernier est informé de ce machiavélique machin et aura l’occasion de préparer avec leurs conseils et son directeur de campagne Super V la destruction massive de cette attaque honteuse et fantaisiste du groupe de bandits dirigé par Mamadou Antonio. Que Prospère Abega cherche à sauver son patron financier Antonio c’est louable vu les montants faramineux qu’il lui a piqués,de la à passer par de minables raccourcis est déshonorant pour le candidat Souare.Preuve qu’il n’est pas serein et qu’il n’est pas du tout confiant si les règles de droit en la matière sont respectées.
 Les observateurs avertis croient dur comme fer que ces élections se gagneront plutôt dans les prétoires que les urnes.
  Les tirs croisés déclenchés depuis ce matin attestent cette version.
  BOUBATRY qui rejoint ses avocats en hexagone et Antonio qui fait atterrir le sien Abega le voleur en catimini à Conakry. Le ton est donné pour le combat à mort de la conquête de Teminetaye.Parlant de Prospère Abega, il doit se récuser dans ce dossier ou la partie adverse demandera sa *recusation* lui qui est à la base de la rédaction des statuts en vigueur de la fédération dont l’interprétation juridique semble posée problème ( la vérité ne les arrange pas )dans le camp Antonio. Conakry n’est ni le Caire, ni Rabat,encore moins Lausanne. Conakry est cette ville propre qui marque la fin de course des brebis galeuses comme le marseillais Abega et sa proie facile Antonio Souare.
  Le camp Boubatry promet d’en faire la démonstration les prochains jours. A condition que le droit soit dit.Et il n’y a aucune raison qu’il ne soit pas dit. Il est simplement demandé aux différentes commissions ( d’Ethique, électorale et électorale de recours ) de jouer leurs partitions dans l’intérêt supérieur du pays.Cela ne peut se faire qu’en se mettant au dessus de la mêlée et jouer leur crédibilité, leur honneur,leur dignité,leur carrière et leur avenir qui n’ont pas de prix et qui ne sont pas monnayables.
  Les lois sont faites pour les hommes et chacun doit s’y soumettre.
Antonio est alerté.
Cliquez ici pour lire la dénonciation de Boubatry
  Mariame Fofana

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*